La musique au travail

Aujourd’hui, la multiplication des open space, espaces de coworking et bureaux partagés, de plus en plus de salariés, entrepreneurs, trouvent le moyen de s’isoler grâce à la musique. À mesure que l’on passe la majorité de son temps devant un ordinateur, il est devenu habituel d’écouter de la musique pour se divertir ou encore pour se redonner de l’énergie lorsque l’on travaille.

La musique, un outil pour booster la productivité ?

Une étude appelée MusicWorks, a été menée simultanément par le bureau d’études Mindlab International et les agences de gestion des droits d’auteur PRS et PPL For Music. Cette dernière valorise les bienfaits de la musique sur notre productivité au travail, mais aussi notre bien-être.

Lors de cette étude, les chercheurs ont testé la rapidité et l’enthousiasme de 26 travailleurs volontaires en les soumettant durant 5 jours à des exercices d’orthographe, de raisonnements abstraits ou encore de résolution d’équations mathématiques, le tout en musique. Parmi eux, certains avaient l’habitude de travailler en musique, alors que d’autre non. Cependant, les résultats parlent d’eux même : 9 travailleurs sur 10 réussissent mieux les tâches et missions qu’ils ont à accomplir lorsqu’ils ont du son dans les oreilles. 88% d’entre eux ont obtenu des résultats plus précis aux tests et 81% ont achevé leur travail plus rapidement que les autres.

Le docteur David Lewis, neuropsychologue et président de Mindlab international nous explique : « Le message à retenir est que la musique est un outil de gestion très puissant, non seulement si vous voulez augmenter l’efficacité de votre main d’œuvre, mais aussi leur état mental et émotionnel. Les travailleurs vont aussi devenir plus positifs au travail ».

Mais comment expliquer l’effet que la musique peut avoir sur les salariés ? Pour les chercheurs, c’est très simple : un morceau joyeux, entraînant ou tout simplement apprécié par la personne qui l’écoute stimule les neurotransmetteurs de la dopamine : cette molécule agit sur notre concentration et notre sensation de plaisir. Grâce à elle, l’anxiété diminue et nous sommes plus enclins à travailler vite et bien. Mais qu’en ait-t-il du travail en équipe ?

La musique et le travail en équipe :
Bonne ou mauvaise idée ?

Le travail en équipe nécessite une communication facile car les échanges sont permanents. Avoir un collègue répondant à peine à ses questions car il a deux écouteurs vissés sur les oreilles peut être à ce moment-là très gênant. Il est donc déconseillé d’écouter de la musique lorsqu’une mission collective doit être réalisée, afin que les échanges et donc la productivité soient maximisés. De plus, si un fournisseur ou un client passe dans les couloirs, la réputation de l’entreprise peut en pâtir car dans la majorité des entreprises ou encore des banques, écouter de la musique pendant les heures de travail reste mal vu. Par contre, celles et ceux qui ont répondu à une offre d’emploi en freelance peuvent se servir de la musique pour optimiser leur efficacité. Cependant, il faut savoir varier les rythmes, mais aussi les genres puisque toutes les musiques ne permettent pas d’avoir l’effet souhaité.

Quel genre de musique écouter pour bien travailler ?

Attention, tout type de musique n’est pas propice au travail et n’auront pas la même efficacité pour booster votre concentration. De manière générale, mieux vaut choisir une musique neutre, de préférence instrumentale : « Les paroles nous distraient cognitivement. Etant donné que le travail nécessite de manipuler par le langage notre réflexion intérieure, notre réflexion linguistique sera bien évidemment perturbée par le texte. », explique le chercheur. Il est également préférable d’éviter la musique trop énergique qui peut à la longue diminuer la concentration et donc la productivité ; Il vaut mieux aussi éviter la musique trop énergique, qui peut à la longue fatiguer et diminuer la concentration.

Pour avoir véritablement une influence positive sur nos compétences cognitives, il faut privilégier les morceaux au rythme constant et éviter ceux trop complexes. Certains genres musicaux sont d’ailleurs particulièrement recommandés selon les tâches que vous avez à exécuter :

– Pour les tâches qui implique des chiffres, une réflexion sur l’orthographe ou encore une attention particulière sur des détails, la musique classique est la plus adaptée pour rester concentrer et méticuleux.

– La musique pop et dansante est parfaite pour se motiver lors de la saisie de données, de la vérification orthographique par exemple ou encore pour des tâches répétitives.

De la musique d’ambiance si vous avez un job qui demande le plus haut niveau de précision comme la résolution d’équations complexes par exemple.

– Pour finir, l’électro a démontré chez plusieurs personnes un taux de précision globale élevé ainsi qu’une performance des plus rapide chez les participants de l’étude. Ils ont produit des résultats plus précis dans la vérification orthographique, la résolution d’équations et la résolution de problèmes mathématiques : Leur vitesse de relecture a quant à elle augmenté de 20% et ils ont pu effectuer des tâches de raisonnement abstrait plus rapidement que la moyenne.

Le plus important : choisir la musique qu’on aime

Travailler en musique pourrait donc stimuler la mémoire, mais aussi diminuer le stress ou l’anxiété. Seulement, nous ne sommes pas tous pareils, car les mélomanes montrent plus de réceptivité à l’impact de la musique au travail. Ce que nous partageons, par contre, c’est notre réaction physiologique pendant l’écoute d’un morceau familier : à différents degrés, nous sommes submergés par un sentiment de bien-être : « La musique qui nous plaît stimule les circuits de la récompense dans notre cerveau. En résulte la production de la dopamine, neurotransmetteur responsable du sentiment de bien-être », explique Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l’université de Caen. « Dans le milieu de travail, elle peut ainsi diminuer le stress et l’anxiété ». Et l’anxiété, elle, a tendance à inhiber les fonctions cognitives. En revanche, l’état de bien être libèrent de la sérotonine qui améliore l’humeur et facilite la concentration. En résumé, il est très important de pouvoir choisir la musique que l’on écoute en fonction de ses goûts personnels, pour son bien-être et sa productivité.

Léa RAMEAU

Partager cet article