éco entreprises

Les éco-entreprises

Un investissement dans le vert qui rapporte de l’or !

Une éco-entreprise est désignée ainsi lorsque son activité et ses préoccupations sont tournées vers l’environnement. L’OCDE nous donne une définition plus précise : « toutes les activités qui produisent des biens et services visant à mesurer, prévenir, limiter ou corriger les atteintes à l’environnement touchant l’eau, l’air ou le sol, et les problèmes en rapport avec les déchets, le bruit et les écosystèmes ». Mais attention, la simple volonté de se définir comme étant une « éco-industrie » n’est pas suffisante, de nombreux critères sont évalués pour déterminer si votre entreprise est éligible pour l’éco certification ou non.

Il existe deux marques : NF Environnement pour le label écologique français et Ecolabel Européen pour les labels au niveau de l’Union Européenne. Les principaux produits en France bénéficiant d’un écolabel font partie des secteurs : ameublement,  bricolage et équipement professionnel d’après la source NF France (chiffres de Janvier 2016). Selon le site www.ecolabels.fr :  « 707 entreprises certifiées (563 pour les Ecolabels Européens et 144 pour la marque NF Environnement). »

Votre entreprise doit appartenir à un des secteurs suivants : ameublement, appareils électriques, bricolage, bureautique, habillement, lingerie et textile d’intérieur, jardinage, lubrifiants, papeterie/ papier, produits d’entretien, produits d’hygiène, produits à usage professionnel, tourisme et autres services et vie domestique.

Le processus d’attribution d’un écolabel :

1ère étape: La demande se fait auprès de l’AFNOR Certification. Vous devez choisir la catégorie correspondant aux produits, à l’activité que vous voulez faire labéliser. Par la suite, vous recevrez les documents, tests et preuves nécessaires pour constituer le dossier qui vous permettra d’effectuer votre requête d’évaluation.

2ème étape: L’AFNOR va ensuite procéder à une pré-sélection pour voir si le dossier est éligible. Après validation, l’organisme passera au sein de votre entreprise pour vérifier en temps réel que votre activité correspond bien à votre déclaration papier et est bien en accord avec leurs critères d’évaluation du respect de l’environnement.

3ème étape: l’autorisation d’usage du logo « écoresponsable » sur vos produits, dépliants, consigne d’utilisation etc.. vous est attribuée si vous avez validé les tests.

4ème étape : vous serez régulièrement évalué par l’AFNOR pour vérifier que vous continuez à suivre votre directive de respect de l’écosystème. Pour cela, l’organisme délivreur du label pourra effectuer des achats de vos bien, utiliser vos services ou tout simplement vous auditionner de nouveau pour évaluer la rigueur de vos engagements.

On peut distinguer les éco-industries qui se spécialisent dans la production, l’élaboration de produits et de technologie qui préviennent, réparent ou diminuent les dégâts environnementaux. Les éco-services correspondent à des organisations, des entreprises proposant des services liés à l’environnement. D’après les chiffres de Mars 2016 du site Internet http://lesmetiers.net, « La France possède une industrie manufacturière et de services dans le domaine des éco-activités qui emploie l’équivalent de 452 600 emplois temps plein, en hausse de 4,5 % par rapport à 2009. »

Si vous êtes une éco-entreprise basée en Languedoc Roussillon, que votre activité est basée sur le respect de l’environnement, vous pourrez faire parler de vous grâce au portail http://www.ecoentrepriseslr.fr/ qui vous donnera l’opportunité de faire la Une de leur site de façon éphémère et gagner en visibilité au niveau local. Cette page Web est dédiée aux éco-industries et leur fournit des informations mais aussi des évènements concernant l’actualité du secteur.

Mais pourquoi se faire « éco labéliser » ?

Avoir un écolabel permet de jouer tout d’abord sur la stratégie d’entreprise dans le sens où l’on s’ouvre à de nouveaux marchés en confirmant nos compétences en matière d’écologie. Au niveau des consommateurs, on va leur apporter la confiance supplémentaire en ce qui concerne nos pratiques écofriendly et la qualité de nos produits. Parmi les parties prenantes entourant l’entreprise, il y a aussi un autre acteur important qui est : les pouvoirs publics. Cet écolabel va permettre à l’entreprise qui en bénéficie d’avoir le soutien de ce dernier acteur qui peut l’aider dans une stratégie d’implantation géographique, ou se verra tout simplement avantagée au niveau de la législation en vigueur qui tient de plus en plus compte de l’écologie. De nos jours, cette préoccupation de la protection de notre planète Terre étant de plus en plus forte, l’écolabel est un « plus » qui permet de se différencier de nos concurrents sur un marché arrivé à maturité et permet aussi de pratiquer une hausse de prix plus facilement si cela est un de nos objectifs.

Alexandre DANKOVIC

Partager cet article